Rêve et réalité, Voyage en 21

Page 7. Quand je peins

Dans mon imaginaire je vois des mots
mes mots sont des petites choses qui volent
ou qui dorment.
Je peux les emporter où je veux
ils sont toujours avec moi.
Je n'aime pas les voir partir
chez ceux qui veulent appeler les choses par leur vrai nom,
ceux qui font des mots leurs esclaves.
Les miens sont libres
je les aime.
Les mots qui m'aiment sont comme des talismans
J'ai un grand bonheur dans mon  temps d'écriture
inlassable mais qui me délasse,
quotidien mais jamais monotonne
le grand bonheur de  trouver dans mon filet magique
tous ces mots talismans qui m'aident à avoir sur le réel
une vision toute en sensation, vibration, musique
je n'arrive pas à décrire froidement, justement.
Mes mots ne sont qu'étonnement, trésors, cailloux porte- bonheur
Petits cailloux peints
J'aime les petis mots et dans mon filet à papillon
ils jouent à qui sortira le premier.
Alors mes écrits et mes peintures sont ainsi
loufoques et déjantés
ils tournent dans le sens que vous leur donnerez
ils aiment ceux qui savent les lire à l'envers.
Ils aiment les surprises
les gâteaux d'anniversaire tous les jours
les voeux à chaque saison
les nuits en plein jour
la lune quand elle sourit au soleil
les fleurs quand elles parfument sans parfum
le vent quand il passe et qu'il revient
les coeurs fervents et fous d'espace
l'air du temps de celui qui à l'air de prendre son temps.
 
Et tous ces mots je les aime.

jamadrou© "Voyage en 21" Les mots bleus



13 réflexions au sujet de “Page 7. Quand je peins”

  1. Larousse et le Petit Robert sont les mêmes pour tous, mais ce que nous faisons avec leurs mots est bien différent pour chacun… L’amoureux/euse de sa langue va les assembler pour en coudre toutes sortes d’histoires, poèmes etc… ,-) et ça ne coûte rien !

    J'aime

  2. je crois avoir entendu dire que certaine lettres – peut-être des voyelles – étaient en couleur et qu’elles venaient se poser chez toi…comme des petites plumes d’oiseau tout au bout de ton pinceau

    Aimé par 1 personne

    1. Et quelquefois Colette , le manque de mots peut engendrer la violence et la perte des mots la perte de son autonomie…
      Entretenons les mots que nous connaissons aimons les et continuons à en chercher et à en trouver de nouveaux
      Faisons des mots nos amis pour la vie!

      Aimé par 1 personne

  3. Apprivoiser les mots sourires, joyeux, ceux qui nous câlinent à la pointe du jour parce que le monde est bleu, ceux que l’on aimerait entendre à chaque heure de la vie comme remède universel, ceux que l’on peint avec son âme profonde pour le bien des autres et de soi, enfin ceux qui s’ échappent malgré nous pour un voyage de rencontres ou d’oubli !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s