Gogyōka, Voyage en 21

Planter le nouveau décor

Chaque matin je travaille 
Non je suis plutôt travaillée par des formes vagues de poésie 
Travaillée par ce désir de transcrire ce qui me pousse  vers ce matin nouveau
J’apprends à freiner mes bavardages 
Une gageure : chaque jour du mois de juin,  jusqu'à la fête de la musique,  ne sera fait que de 5 lignes

jamadrou © "Voyage en 21"   Gogyōka  jour3     juin21


( "Le gogyōka est généralement écrit en cinq lignes, mais de temps en temps en quatre ou six lignes.
Chaque ligne est une locution en soi et est séparée des autres par la fin de la locution ou une pause dans la respiration.
Chaque ligne n’a pas de limite sur le nombre de mots ou de syllabes, mais l’ensemble des cinq lignes a besoin d’une résonance poétique.
Le gogyōka ne connaît pas de restriction quant à son thème ou son contenu.")

5 réflexions au sujet de “Planter le nouveau décor”

  1. Ces cinq lignes suffisent parfois… mais il se peut que les mots que tu as muselés finissent par s’envoler.
    Passe une douce journée. Bisous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s