atelier d'écriture Olivia Billington

Un des effets secondaires du confinement

Mes mots ont perdu leur bon sens.

Confinement délétère
terre de mon ex
extrait comme un pro
prologue d'une histoire de grotte
grotte de l'ours
lourdes seront les guérisseuses
les hisser dans l'atmosphère
vers de merveilleuses vaticinations
ne se fera pas sans qu'aucun soit marri.


Vite
il est temps  
de s'allonger dans la prairie
au milieu des fleurs sans douleur
d'écouter le silence et
de laisser la douceur revenir
et la douleur repartir 
sur la pointe du balai de la sorcière
celle qui aime
goûter l'instant dans l'espace sauvage.

jamadrou © "les mots en folie"

15 réflexions au sujet de “Un des effets secondaires du confinement”

  1. Marinés nous le sommes dans nos prisons dorées et verts jardins, il y a pire, de part le monde, comme ceux des bidonvilles, des sans abri, le virus n’a qu’à se baisser pour les cueillir, nous avons de la chance dans ce malheur… sans risque zéro ! Bonne nuit jama…

    1. alors Patchcath allons à contresens de la morosité tout en respectant les consignes et gardons notre sens de l’humour, notre sens du partage, notre sens de la fête des mots
      Le soleil est toujours là attention aux oeufs en chocolats!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s