J'ai mal

être attendu

" Etre attendu au sommet d'une côte
au détour d'un chemin
autour d'une table
au pied d'une fleur
être attendu
dans les bras d'une patience profonde
être attendu avec humilité
mais aussi avec mise en "cène"
une nappe blanche un repas partagé

Se savoir attendu quelque part
n'est-ce pas cela exister?

Le migrant n'est attendu nulle part
Comment ai-je laissé faire cela?

J.M. de Kermadrou © 2019 : "J'aimerais laisser mon nom à un arbre ou à un oiseau"

27 réflexions au sujet de “être attendu”

  1. Cela me fait penser à la phrase attribuée à Einstein, tout comme surtout à ce poème parabole de Niemoller « quand ils sont venus me chercher »… lâcheté et laisser faire.

    Aller à la rencontre de l’autre, c’est simplement lui permettre de venir à soi cœur et corps.

    Merci pour ce texte dominical salvateur

      1. Voici

        «  Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

        Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

        Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

        Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.  »

        J’espère que celui-ci fait écho à la fin du texte que vous avez posté. Bon dimanche également.

        1. OUI et je vous en remercie
          la désobéissance peut être nécessité.

          Ils sont d’abord venus chercher les socialistes, et je n’ai rien dit
          Parce que je n’étais pas socialiste
          Puis ils sont venus chercher les syndicalistes, et je n’ai rien dit
          Parce que je n’étais pas syndicaliste
          Puis ils sont venus chercher les Juifs, et je n’ai rien dit
          Parce que je n’étais pas juif
          Puis ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour me défendre.
          (Niemöller a créé plusieurs versions du texte pendant sa carrière.)

  2. Iloika, chez vous, j’ai beaucoup aimé ce film de Yohann Grignou et de Nicolas Romieu sur une musique de Alexis Maingaud
    ( j’y vois le musicien comme un passeur…)

    une vidéo (très inspiratrice) que je vais proposer en atelier d’écriture

    1. Je viens de lire votre commentaire ici , je précise pour le détail qu’il s’agit de lloica et non loika , oiseau endémique de certaines zones chiliennes à la symbolique magnifique 🙂

      J’ai inséré d’autres musiques, mais celle-ci que vous mentionnez contient en effet le passeur par excellence; non pas Charon sur le styx mais en harmonie avec la corde du passant la corde vibrant permettant de signifier l’ouverture et le pas sage en guise de mouvement créateur. En somme, l équilibre humain dépendant d’une mélodie interne et d’une sensorialité.

      Merci de ce commentaire perspicace et fort sensible.

      1. Désolée pour cette mauvaise orthographe
        lloica avec deux ailes…
        Parlez moi de cet oiseau et de sa symbolique
        J’aime apprendre

        Le passeur celui qui transmet la force d’aller de l’avant, celui qui croit en nous
        Quant à Charon laissons le dans ses propres ténèbres , un jour une nuit le Styx l’engloutira, na!

        1. faisons fi de l’orthographe, c’est son nom de là bas, mais aussi appelée sturnelle australe. Il existe bien des légendes plus ou moins fondées. Plusieurs autochtones m’ont narré la même, et je l’ai retrouvée dans des écrits de tribus ancestrales de ce pays : un chasseur allait tirer sur cet oiseau , mais, protégé par le ciel, le fusil s’enraya et la déflagration blessa l’homme au visage ensanglanté. La lloica, eut pitié de cet homme et se mit sur lui sur son visage pour le soigner. son souffle diminuait, alors l’oiseau s’envola loin vers la maison de cet homme pour prévenir les siens. ceux ci accoururent et purent sauver l’homme. Pour témoigner de sa bravoure et de son cœur, l’oiseau garde ainsi sur son poitrail une protubérante tâche carmin…quand bien même cela puisse paraître candide, j’y trouve la grâce de la bonté.

          Quant à Charon, le  » Na! » est de circonstance, se rire des obscures ténèbres comme dans le passage et le pont dans le voyage de Chihiro

          1. Pas candide du tout un bonheur de légende où le rouge sang est pardon bonté
            lloica est honorable.
            Je me souviendrai de lui je l’aime déjà

            Vous avez entendu mon na!
            C’est bien.

  3. Quelle jolie signature ! Quel endroit délicieux ! quelle belle présentation ! Je craque…
    Cependant, « être attendu » n’est qu’une pensée, et c’est la pensée seule qui crée l’existence. Par contre ce décor, cette beauté, cette présence c »est l’être à cet instant.

    1. L’accueil aussi sera chaleureux Colette
      Ton « hélas » renferme toutes nos impuissances
      Merci
      Colette prier te donne-t-il les réponses ?

  4. Se savoir attendu quelque part c’est exister car « re connu » pour ce que l’on ai…
    Naitre à nouveau
    « Comme au temps des plus anciens, nommer c’est reconnaître, c’est faire exister, c’est rendre éternel. »
    Jacques Attali
    PS…J’ai nettoyé mon ordi, arrives-tu à y aller?…Bon dimanche…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s