Histoire à dormir debout

Dans la gueule du loup

 Dans un pommier l'innocence
Une histoire de petit chaperon rouge.
Loup gueule ouverte
Amalgame

Le loup, depuis la nuit des temps a été férocement combattu par l'homme
qui le considérait comme une bête extrêmement dangereuse
Aujourd'hui, le loup a été réhabilité.
En voie de disparition il a été doucement mais surement réintroduit
sans vraiment demander l' avis aux éleveurs de moutons
dans les douces prairies de montagne .

Dans un pommier l'innocence
Une histoire de petit chaperon rouge.
Loup gueule ouverte
Amalgame

Les prédateurs, les méchants, les féroces
ne sont pas toujours ceux qu'on croit,
des loups à visage humain rôdent
ils sont beaucoup plus dangereux encore
alors Petit chaperon rouge soit vigilante
les croqueurs d'ingénues, d'anges candides,
existent toujours...

6 réflexions au sujet de “Dans la gueule du loup”

  1. Merveilleux Quichottine!
    tu as choisi là la poésie/chanson qui va merveilleusement bien à mon article, elle dit de si belle façon ce que trois hommes-loups ont pu faire  »

    Ils étaient là trois à l’attendre
    Trois hommes loups cette brebis
    Elle avait la chair bien trop tendre
    Ils avaient bien trop d’appétit
    Elle ne savait pas défendre
    Le souffle léger de sa vie

    Elle chante au milieu du bois,
    La Source et je me demande,
    S’il faut croire à cette légende
    D’une fille qu’on y trouva
    Elle était blonde elle était douce
    Elle aimait à se reposer
    Dans le bois couchée sur la mousse
    Ecoutant les oiseaux chanter
    Un jour qu’elle allait à la ville
    Par le bois où elle passait
    Elle vit soudain, immobiles,
    Trois hommes qui la regardaient
    Trois hommes qui la regardaient
    Elle chante au milieu du bois,
    La Source et je me demande,
    S’il faut croire à cette légende
    D’une fille qu’on y trouva
    Ils étaient là trois à l’attendre
    Trois hommes loups cette brebis
    Elle avait la chair bien trop tendre
    Ils avaient bien trop d’appétit
    Elle ne savait pas défendre
    Le souffle léger de sa vie
    Elle tomba sur l’herbe tendre
    Comme un oiseau tombe du nid
    Comme un oiseau tombe du nid
    Elle chante au milieu du bois,
    La Source et je me demande,
    S’il faut croire à cette légende
    D’une fille qu’on y trouva
    Quand on l’a soulevée de terre
    Comme une grande fleur coupée
    Sa robe blanche et la lumière
    On aurait dit une mariée
    Quand on l’a soulevée de terre
    On aurait dit comme un grand lit
    Entre les feuilles, entre les pierres,
    Une claire source a jailli
    Une claire source a jailli
    Elle chante au milieu du bois
    La source, et je me demande
    S’il faut croire à cette légende
    D’une fille qu’on y trouva.
    Paroliers : Guy Bonnet / Henri Djian / Daniel Faure

    Merci merci Quichottine, moi je crois fort aux légendes et je crois m’être désaltérée plus d’une fois à cette source claire….

    1. Merci à toi.
      C’est une chanson que j’ai toujours aimé depuis la première fois où l’on me l’a chantée.
      Isabelle Aubret la chante merveilleusement bien.
      Les loups n’ont pas toujours quatre pattes, hélas.
      Passe une douce journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s