Nature poésie

Le vent – 2

Le vent a des doigts agiles
une bonne paire de ciseaux,
il a déchiqueté les fleurs
et les pousses nouvelles
de l'immense chêne.
Le vent qu'il soit violent ou
interminablement arrogant
le vent est un grand brigand.
Tant pis tant mieux
si le temps de l’inspiration
se partage un tant soit peu
tant et si bien
le temps d’une valse du vent
dans les feuilles en un instant
vole tant bien que mal poussé par l'Autan
ce vent qui de temps en temps remonte la vallée
pour trouver la source de l'inspiration qui souffle sur les monts
autant en emporte le vent
autant de mots au temps du poète fou
fou de liberté
les crimes commis en période de grand vent
sont toujours  amnistiés
 circonstances atténuantes
la légèreté de l'inspiration
la légèreté de lettre
oiseaux volants
qui dans le ciel
ne sont qu' immense murmuration.
"La murmuration de l'inspiration"
un beau titre 
pour une prochaine élucubration...

...à vos plumes mesdames les conteuses
mesdames les poétesses
et si par hasard
ici un homme s'égare
sa poésie enchantera nos regards

8 réflexions au sujet de “Le vent – 2”

    1. Gibulène, Comme la pleine lune, le vent c’est bien connu rend fou. Le poète n’est-il pas un peu fou, hors norme, hors raison?
      La légende dit que dans l’ancien code pénal, les crimes commis en période de grand vent étaient amnistiés ou bénéficiaient de circonstances atténuantes.
      Comme ces nuits de pleine lune où le nombre de femmes qui accouchent augmente, les poètes eux accouchent de plus de mots quand, comme en ce moment, le vent tempêtueux s’est invité chez eux durant plusieurs jours …

  1. Je suis née au pays du Mistral, ce n’est pas moi qui nierai l’influence du vent ! bonne journée Jamadrou. Aujourd’hui il souffle à perdre haleine, pour ne pas dire à perdre hélène 😉

  2. L’âme humaine ne serait-elle que du vent ?
    Elle en a l’inconstance et la frivolité, souvent inquiétante, parfois turbulente suivant les « courants » de ses émotions, hésitante entre douceur et courroux.
    Le vent source d’énergie lui aussi entre doux murmure et ouragan, le vent, esprit, souffle cosmique en son royaume entre ciel et terre se rit de notre vanité…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s