couleurémot

Voyage dans les couleurs de l’inconscience humaine.


Poulpikan’ bleu-noir-océan

Mon voyage dans les couleurs me pousse vers l’immensité de l’océan mais mon cœur se serre, une peur « bleu translucide » se glisse entre mes pieds, des tentacules « violet pourpre » m’enserrent les poumons, le « noir velours » s’insinue dans mes veines, un « bleu phtalocyanine aux nuances vertes » longe mes reins, je tremble en « outremer foncé aux nuances rouges ». Suis-je à la merci de l’abominable Kraken* ?

* Le kraken est  une créature fantastique issue des légendes scandinaves médiévales, un monstre de très grande taille et pourvu de nombreux tentacules. Dans ses rencontres avec l’homme, le kraken serait capable de saisir la coque d’un navire pour le faire chavirer, le faisant ainsi couler, marins noyés et parfois dévorés !

Je suis projeté sur un huitième continent où aucune île n’est paradisiaque mais où tout n’est que déchet transparent reflétant nos absurdités. Ma peinture sera, mais moi aurai-je plongé dans la honte aux couleurs du désespoir ?

« Ne vous laisser pas éteindre. Vous ne savez pas pour qui vous êtes une lumière. » Igor Markévitch

« Notre pouvoir ne réside pas dans notre capacité à refaire le monde, mais dans notre habileté à nous recréer nous-même. » Gandhi

14 réflexions au sujet de “Voyage dans les couleurs de l’inconscience humaine.”

    1. Colette, fabriqué de toutes pièces par nous les hommes et notre consommation inconsciente ce continent est notre reflet pour des siècles et des siècles…

  1. Je retiens aussi que « la peur n’existe que par notre soutient… »
    regardons la douceur et les trains qui arrivent à l’heure
    Jamadrou il est essentiel de ne pas se laisser envahir par les démons au pessimisme destructeur (dont ils font leur profit sous couvert de belles pensées)
    le bleu cyanosé s’effacera devant le bleu des nigelles ou des myosotis…

    1. Ils la mérite ton adoration Mâyâlîlâ
      L’enchanteur Merlin pour accomplir certaines de ses missions se transformait soit en cerf, soit en Poulpikan’, cousin des gnomes ce sont de tout petits êtres dont l’origine se perd dans la nuit des temps, ils sont mignons et malicieux, ils aiment les humains et sont prêts à leur donner un coup de main (ou coup de pinceau !) et à leur rendre de nombreux services. Ce sont de bons génies, alors si dans ta vie tu en croises sois aimable et gentil avec eux.

  2. Une foule de tracas lui défilaient devant les yeux,

    Mais lui, était trop occupé pour s’affairer d’eux…

    Et puis, dans un moment libre,

    il leur demanda soudain:

    -« Que faites-vous, soucis, quand on refuse de vous voir ? »

    -« Nous allons, dirent-ils, vers ceux-là qui broient du noir,

    il y en a toujours, qui nous disent bienvenue à pleines mains. »

    (F.P.Allison)

    Je te souhaite une belle et sereine soirée Jama…
    Amitiés
    Manouchka

    1. Pas de soucis Manouchka mon périple se termine je vais laisser le noir à ceux qui aiment le broyer pour en faire des confitures pour les soirées de solitude…😉

Répondre à jamadrou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s