Rêve et réalité

Galet 2

Ce matin je suis heureuse de retrouver mon galet devenu pendant la nuit « Vitilico»  mon étourneau au vitiligo du bord des eaux. Je le trouve beau mais retournera-t-il jamais au fond de l’eau?
Son dos gardera toujours sa beauté naturelle et dessous il couvera les couleurs joyeuses de « sa gale »,  chat alors mais où donc s’est caché l’artiste? Oui, retrouver mon galet, mes couleurs, mes pinceaux, ma promesse; tout cela est jubilatoire. Ça rime à quoi cette histoire ? à rien. Messie, histoire sa rime avec jubilatoire…

Un tout pour toi oisobleu



Tu te hérisses l’oiseau 
Toi qui as si grandes plumes et si beaux pinceaux,
Tu chausses du combien
Quelles bottes de sept lieux habillent tes vers à pieds *
Pour que devant ce commentaire bateau
Tu te sauves au bout du quai 
Un bouquet pour toi l’oiseau bleu
Ce bateau ivre sur le bleu des flots
Te livre vitesse DHL 
Dentelle d’écume
Heure bleue
Légèreté
Plus
Encre d’écriture
Em-bruns en jaune en rouge
Et en soleil des plages 
Où se dorent des naïades
Pas très loin du gouvernail
Alors aille que aïe
Sera aile  gouverne elle
De vogue la galère
Fera fête foraine sur galet
Afin que la peau du galet
Pleine des taches blanches
Fruits du trop de soleil
Soit couverte de couleurs
Claquant au vent 
Voiles en liberté
Et qu’enfin chat gale sombre dans les flots
Pour donner à ce galet 
Une peau sans taches  
Où voguent en couleur légèreté peur et bonheur.

JD.

(*essaie de silhouette d’un verre à pied qui R tel un va-nu-pieds)

Rien n’est jamais fini – Tout reste à faire – j’aime (me) raconter mes balades loufoques entre l’instant où touchée par l’inspiration soufflée par Beau, je n’ai plus qu’une chose en tête …aller au bout de ce rêve éveillé . Des moments intenses où je ne suis que dans l’urgence et disponible pour Rien d’autre. Mon entourage subit et fait preuve de beaucoup d’indulgence!
Mon truc réalisé ne m’intéresse plus vraiment mais il est la preuve que quelque chose s’est passée, c’est produit …
Et déjà un autre appel me frôle …. je n’arrive pas souvent à résister – Infernal ou jubilatoire?
« Comme une pierre que l’on jette dans l’eau vive d’un ruisseau et qui laisse derrière des milliers de ronds dans l’eau »

t

11 réflexions au sujet de “Galet 2”

  1. Tu ne peux imaginer comme j’aime cette page… grâce à ton galet ma journée s’illumine, je ne vois plus la brume derrière la fenêtre ! (tu sauras pourquoi jeudi sur ma page programmée)
    Bonne journée l’artiste en peinture et écriture

  2. Que t’arrive-t-il Josette? de la brume derrière ta fenêtre/oeil ? un p’tit coup cataracte????

    Dis te souviens-tu Coquelicot de l’expo Chagall à Landerneau….

    1. une magnifique expo Jamadrou je vais regarder l’album photo pour retrouver cet homme volant, le peindre t’a inspirer pour l’Herbier
      pour les yeux c’est un peu des 2, le temps galope et je ne cours pas assez vite (pour le galet c’est jeudi prochain seulement !)

    1. délice…plaisir vif et délicat
      tu me flattes Manouchka
      Il y a tant de délices dans la grande pâtisserie/poésie !
      s’apprendre et voir… appri-voiser

  3. En un j’y vois comme un phoque, va t’il reprendre la mer, sans foc, juste en se laissant couler… en emportant tout son petit monde en deux… galet galant, non tu es digne d’entrer dans une galet’rie 😉

    1. Ah Jill tu as trouvé le lieu qu’il lui faut, « La Galet’rie » j’y « exposerai « de rire , le galet devra être grand et beau: une géode serait la pierre qui ressemblerait à ma grotte idéale… là le beau et le rire pourrait faire écho aux couleurs et aux mots (pour rire des contes de galet et galant la compagnie des mangeurs de mots…) Merci Jill et douce nuit

    1. Rien n’est jamais fini Colette
      Mais j’aime (me) raconter mes balades loufoques entre l’instant où touchée par l’inspiration soufflée par Beau, je n’ai plus qu’une chose en tête …aller au bout de ce rêve éveillé . Des moments intenses où je ne suis que dans l’urgence et disponible pour Rien d’autre. Mon entourage subit et fait preuve de beaucoup d’indulgence!
      Mon truc réalisé ne m’intéresse plus vraiment mais il est la preuve que quelque chose s’est passée, c’est produit …
      Et déjà un autre appel m’a frôlée ….je n’arrive pas souvent à résister. Infernal ou jubilatoire?
      « Comme une pierre que l’on jette dans l’eau vive d’un ruisseau et qui laisse derrière des milliers de ronds dans l’eau »

      Colette tu es la première à recevoir mes mots du samedi c’est ainsi merci et belle fin de semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s