Pages pour les Croqueurs de mots

Défi 215 Qui suis-je?

Je ne travaille pas dans un cirque
Pourtant vous m’avez connue en équilibre sur un fil


Je ne suis pas couturière

Pourtant j’aime coudre ma vie avec un fil de couleur
J’aime aussi en découdre avec les idées 


Je ne suis pas jardinière 

Pourtant j’ai deux jardins qui remplissent ma vie

Un à l’est et un complètement à l’ouest

Je ne suis pas artiste

Mais j’ai dans mon atelier que j’appelle salle de jeux

Plein de pinceaux de couleurs de papiers de stylos


Je n’ai plus de titre et je me sens plus libre

Je suis jeune insouciante dans mes rêves 

Et vieille cruche fêlée dans ma réalité 

J’aime à raconter et à me raconter des histoires
et justement celle que je préfère 

C’est l’histoire du porteur d’eau à la cruche fêlée.

 clic !

20 réflexions au sujet de “Défi 215 Qui suis-je?”

  1. un joli portrait où on te retrouve Jama un beau conte que la cruche fêlée mais ce n’est pas l’image que je vois pour toi… comme objet d’un portrait chinois ce serait plutôt un attrape rêve !

      1. Le capteur de rêve empêche les mauvais rêves d’envahir le sommeil ( et la vie?) de son détenteur. Agissant comme un filtre, il capte les songes envoyés par les esprits, conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises visions aux premières lueurs du jour.

  2. , le capteur de rêve empêche les mauvais rêves d’envahir le sommeil de son détenteur. Agissant comme un filtre, il capte les songes envoyés par les esprits, conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises visions aux premières lueurs du jour.

  3. Je connaissais le conte du porteur d’eau… et malin l’autre qui se servit de cette fêlure dans la cruche… dans la vie ne faut-il pas jouer aux plus fins… 😉 Toi, tu es une touche à tout artistique… pas une page mais un livre 😉

    1. Je le voyais pas malin l’autre mais plutôt fin psychologue il dit à la cruche fêlée qu’elle a sa place sur terre comme les autres et malgré sa « vétusté «  et que finalement son utilité , sa raison d’être , est dans le fleurissement du chemin
      Le travail de ton « malin «  a été juste de semer les graines pour donner un sens aux allers et retours de la cruche fêlée
      Pour la stimuler …

      Quant au livre Jill nous avons tous en nous tant de belles histoires! Ton roman à toi Jill est si grand!! Jamais en panne d’inspiration

    1. oh l’oisobleu je ne suis que pot fêlé je ne tiens donc pas mes promesses et te réponds.:
      Quant à l’amphore qui a cru se remplir de pygmées lion, elle fait la trogne, bernée elle est , il ne lui reste qu’un jus piteux qui dégouline jaune d’haro gance

        1. Ma fêlure est en train de s’agrandir, la soutane m’affole, j’aurais besoin d’un professeur/traducteur… et tu en connais une bien grande

    1. Manouchka faut-il croire mes écrits?
      Dans mon  » À propos de mes pages » je dis:
      « Entre réalité, onirisme, confidence, poésie et fiction
      des feuilles barbouillées de mots et de couleurs jour après jour
      dans l’émotion de l’instant
      tel un cahier journal ouvert aux quatre vents
      un carnet que j’imagine relié par l’air du temps et cousu avec du fil blanc. »

      alors dans cet entre-deux, trois, quatre, cinq il y a quelques bouts de moi c’est certain mais pas que…

      Plaisir partagé Manouchka bel fin d’après midi

  4. Et bien !…Merci pour ces précisions Jamadrou…
    À date, j’aime bien ces quelques petits bouts de toi…( sourire )
    Et les autres, entre les lignes de tes écritures …
    À découvrir encore et encore …

    Amitiés
    Manouchka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s