Non classé

Sur mon chemin,

fougères

Le chemin à parcourir doit rester imprévisible.
Ne rien prévoir sur notre route ne rien attendre, s’émerveiller de l’inattendu.

Avancer en poésie c’est remercier ces ressources merveilles pulsées par la vie.

Elles  font naître une poésie libre comme herbe folle.
Un brin d’herbe tendre qui pousse en harmonie au centre de l’instant.
Avancer en poésie, c’est participer à la métamorphose de notre regard.

Il faut toujours être attentif aux bruissements des herbes et des ailes. S’enthousiasmer de rien, de mystères simples, qui rendent notre route plus profonde.

C’est ainsi qu’un jour en relisant ses mots écrits sur ma route, je n’en reviens pas.

JD © le 21/10/18

 

regarde et écoute

 

Des nouvelles en ce 6 novembre des deux petites rencontrées sur mon chemin. Elles n’ont pas beaucoup changé , l’une semble avoir vieillie plus que l’autre; cette autre qui semble s’étioler sous la tête jaunie de la grande.

Aujourd’hui il pleut, il ne fait pas très chaud, un vrai temps d’automne.

Apprécieront-elles l’hiver et ses frimas?

Je vous redonnerai des nouvelles à la fin du mois.

 

fougeres2

4 réflexions au sujet de “Sur mon chemin,”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s