atelier d'écriture Mil et une

La vie est dure

Coupure d'électricité
froidure et humidité
mauvais augure et buée

deux petites menottes
sur la vitre embuée
déposent leur empreinte
telle une écriture

la froidure s'installe
l'enfant fait de ses engelures
la lecture de son aventure

la buée deviendra givre
les petites menottes
seront à la torture
le temps qui passe
prend mauvaise tournure

L'enfant résistera-t-il à la relecture
de la signature
de ce vilain temps qui dure?

16 réflexions au sujet de “La vie est dure”

  1. Au cœur de l’enfant, douces certitudes,
    Enfant de Lumière !
    Enfant du cœur et de l’infini !
    L’enfant est au silence, beauté.
    Partout, cris et pleurs,
    Mais, l’enfant de ton cœur !
    Cet enfant-là, détient la puissance de l’innocence,
    Secret éternel et patience,
    Repos au cœur de la tourmente,
    Et les bras de la mère,
    Ô Mère ! enlacent le corps frêle,
    Et les bras de la Mère,
    Ô Mère ! naissent avec la foi !

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis entièrement d’accord
      Mais on sait aussi combien les souffrances vues , vécues, laissent des cicatrices profondes
      L ‘enfant est un fort récepteur des bonheurs et des malheurs : (ces émetteurs d’ondes positives et négatives)
      (l’amour peut équilibrer les deux et aider à devenir équilibré)

      Aimé par 1 personne

  2. Quand j’étais petite, il faisait froid dans ma chambre et dans la nuit le givre dessinait des rêves des feuillages et des arabesques sur les carreaux… L’enfant que j’étais a oublié le froid, ne reste que ces beaux dessins sur mes fenêtres

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s