les mots pour leur dire, Petits pas de côté en 2022

Au fond du coffre


Il y a au fond du coffre
une lumière qui filtre de nulle part
et une musique qui se joue en sourdine
suspendues sur un fil de soie
tissé par le passé le présent et le futur
elles se jouent du temps qui passe
elles déambulent
là où les oiseaux enlacent le monde
là où la mer embrasse le sable
pour trouver l’eau pure qui sommeille
celle de tous les mystères
là où les bruits de la ville
comme les silences des poètes
appartiennent au puits sans fond
de la malle lumineuse
j’écoute murmurer le silence
qui au fond transforme en poème
la langue de l’âme
celle qui me donne la clé du pourquoi aimer.

Les fontaines se mêlent aux ruisseaux
les montagnes embrassent le ciel
les vagues se serrent mutuellement
pour câliner l’océan
la clarté de la lune enlace la mer
la lumière du soleil
prend dans ses bras notre ombre
Dans un petit coin du coffre
je sais que toi tu embrasses mes mots.
jama © "petits pas de côté" 

6 réflexions au sujet de “Au fond du coffre”

Répondre à jamadrou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s