les mots pour leur dire, Voyage en 21

Au jardin de ma mère

si peu de fleurs éphémères
c'était un potager
qui chantait la terre.

Un jour le Chamarron
a fait planer sa mauvaise ombre
sur les carottes et les concombres
les haricots et les tomates
tous les légumes se sont arrêtés de pousser
vous me croirez si vous voulez
le jardinier aussi s'est arrêté de bêcher

Herbes folles
jachère
végétation luxuriante
fleurs rêvées
oeillets de poètes
désespoirs du peintre 
cœur de marie  
cœur des arts
ont envahi le jardin de mémé
et le chamarron
caché derrière la bourrache
miaulait d'un triste râle dans ses moustaches.

Longtemps dans les jattes du silence
a stagné le vin bleu de la poésie
puis une maison a poussé
celle qui nous habite depuis longtemps
et dont on a rêvé
pour planter la nouvelle vie
en jardinières coeur de village.

Dans l'ombre,  le Chat marron est mort.


jamadrou© "Voyage en 21"  jardin 7/11/2021



peintures: Le Douanier Rousseau

7 réflexions au sujet de “Au jardin de ma mère”

  1. Herbes folles
    végétation luxuriante
    fleurs rêvées
    oeillets de poètes
    désespoirs du peintre
    cœur de marie
    cœur des arts
    ont envahi le jardin de mémé

    Tu décris exactement le jardin de ma mémé…Un petit coin bien à elle où poussaient mille espèces de fleurs…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s