C'est ça la vraie vie?, Nature poésie, Voyage en 21

Possession puis dépossession

Mon ami, crois moi
Se suffire de peu
d’un arbre, 
si possible un fruitier, pour avec lui chanter et goûter les saisons, 
de quelques fleurs
des roses ou des passiflores,  
d’un chemin, toujours le même: 
celui où les oiseaux semblent te suivre 
c’est accéder à la sérénité vraie 
ce contentement  à exister
qui n’est pas, loin s’en faut et tu l’apprendras au fil du temps 
dans la possession .
Accéder à cette forme de contentement en réalisant qu’on est  une personne privilégiée 
c’est aller vers une forme de renoncement  
mais c'est surtout aller vers soi 
et ainsi pouvoir recevoir à bras ouverts ce qui nous est donné naturellement en partage.

jamadrou © « Voyage en 21 » la nature 24/5/21

10 réflexions au sujet de “Possession puis dépossession”

  1. Tout est si simple.Il n’y a qu’à ouvrir nos yeux et tendre nos bras pour s’envelopper des couleurs de la nature. D’être possédé de tant de générosité. De danser avec elle
    Passiflore, fleur de Pentecôte, tu es une histoire à toi toute seule. Il suffit de te regarder pour comprendre.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai eu des grands-parents humblement vivant, même pas la télé, mes parents avaient un peu plus, même pas de voiture, mais ces deux générations s’en contentaient… Nous, nous jouissons d’encore plus, de l’avoir plein nos armoires, mais passons à côté des choses vraies à force de consommer du paradis artificiel…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s