Nature poésie, Réflexion, Voyage en 21

Au jardin le matin

Quand le jour se lève
j'avance au jardin et le temps disparaît
mon âge ne compte plus
je suis certaine que rien de triste
ne peut m'arriver
si ce n'est la difficulté
d'arrêter de jardiner gratter caresser 
pour aller vers ce que j'appelle des obligations
ainsi va ma vie

Avant l'aube j'écris
après je jardine
et quand j'écris 
c'est comme si mes mots étaient outils de jardinage
il faut que j'écrive
c'est une nécessité
pour que sous terre un jour une nuit  
mes mots dans le compost de mon corps
fassent encore renaître les saisons
Tout ce qui pousse
me pousse vers la finalité d'une vie
et vers l'éternité de la Terre
Il faut apprendre puis savoir parler au ciel
pour que renaissent les saisons
Il faut faire de la pluie du soleil du temps qui passe ses alliés
Il faut semer et voir pousser
je me souviens je demandais à mes petits élèves de CP
c'est quoi semer ?
une petite fille m'a dit
s'aimer?
c'est quand j'entends papa et maman se chatouiller
rire chanter respirer très fort dans leur lit d'amour...

 à suivre au fil des jours...


 
jamadrou © "Voyage en 21"  le voyageur change son regard pendant que le touriste change de 
billet 21/4/21



11 réflexions au sujet de “Au jardin le matin”

  1. Le jardin nous ouvre ses portes à chaque instant du jour; même si on passe sans tout voir, il est présent, il respire,il vit si près de nous et chaque jour se métamorphose. Voilà la belle idée de la création, nous embarquer à tout moment vers de merveilleux voyages !

    Aimé par 1 personne

    1. « Voilà la belle idée de la création, nous embarquer à tout moment vers de merveilleux voyages ! »
      Balaline, le Jardin d’Eden a été fait pour ça ?
      Bonne journée à toi et merci pour tes mots
      🌿🍏💚

      J'aime

  2. C’est le temps de la symbiose…
    Ton écriture est pleine de cette énergie vitale qui pousse le sol, soulève les bulbes, fait s’agrandir les branches des arbres, fend le ciel et le saupoudre d’un millier de nuages au galop !
    La belle journée

    Aimé par 1 personne

  3. Une réponse vraie
    J’ai toujours dans mon cœur cette petite fille et sa réponse
    Pour les fêtes de fin d’année les enfants aimaient offrir un cadeau à leur maîtresse
    Cette petite fille d’une famille pas très aisée m’avait offert 3ou 4 sucres pliés dans un papier d’alu (ça brille)
    Je crois, comme aujourd’hui où je te le raconte, avoir versé une larme d’émotion bonheur.0

    J'aime

Répondre à jamadrou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s