7 réflexions au sujet de “Je pars là-bas.”

  1. « L’effet papillon se matérialise par une suite d’événements dont le précédent a une influence, si infime soit-elle, sur le suivant. Ainsi, d’évènement en évènement on part d’un fait insignifiant pour arriver à l’autre bout de la chaine à un évènement très différent. »

    Cette notion s’applique désormais aussi aux sciences humaines et à l’environnement. Déjà au XIXe siècle, le mathématicien français Henri Poincaré avait pressenti que de toutes petites variations pouvaient avoir pour conséquence des situations très éloignées.
    Vers quelle situation nous dirigeons nous?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s