transmutation de mots

Étrave, entrave, épave …

Les mots se jouent de vous, se jouent de moi.
Aimez-les
et l’ÉTRAVE du rêve fendra vos nuits
sans vague à l'âme.
Si des traces de N (haine) se déposent
l’ÉTRAVE deviendra ENTRAVE
fendra les cœurs
et se transformera en cauchemar
étrave, entrave, épave ...
Au cimetière marin à quoi rêvent les ÉPAVES ?

jamadrou © « Les mots pour leur dire » Recueil 2020

15 réflexions au sujet de “Étrave, entrave, épave …”

  1. Je et jeux
    tu joues encore
    l’épave dort

    Dans ses rêves
    éclusant ses souvenirs
    elle voyage
    son temps jadis l’auréole
    de l’odeur salée
    écume de mer

    Plus d’entrave
    juste le sable
    le chant des sirènes
    celui des oiseaux
    berçant sous le vent
    le cimetière des bateaux

  2. Les bateaux éventrés
    Endormis sur le sable
    Rêvent encore de voyages…
    Rêvent d’océans et d’îles,
    D’écume et de vagues,
    De chansons du vent dans leur voilure…
    Ils oublient les tempêtes,
    Le hurlement des flots
    Ils rêvent de soleil
    Ils rêvent de ses caresses
    Sur leur vieux bois pourri…
    ***
    J’ai beaucoup aimé ton poème…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s