Des mots en écho, Rêve et réalité

Sous l’arche de verdure

Sous l’arche de lierre
suspendue entre deux mondes
je traverse tranquille la réalité
je suis invisible
mes proches ne voient que ma couleur
cette couleur illuminée
qui me permet de parler avec les arbres,
les oiseaux et les herbes
cette couleur qui me fait marcher dans un autre temps
celui du rêve et de la libre imagination
Mes sens en éveille
mes « sens chevaux » comme je les appelle
sont débridés et joyeux
ils galopent dans ce temps de rêve
et y font de merveilleuses rencontres.


Ecoutez ce qu'ils ont entendu ICI
 
"j’ai une araignée au plafond
qui tisse le fil de mes déraisons
dans mon cerveau elle a fait sa maison
et parfois dans sa toile j’attrape des étoiles
elle habite un coin de mes pensées
et me tricote de drôles d’idées
elle m’invente des chemins de fortune
m’envoie batifoler sur la lune
j’ai une araignée au plafond
qui tisse la trame de mes passions
entre un caillou et une chanson
et quand elle fait la fête
j’ai d’la musique en tête
elle me trace des cartes routières
pour funambule en mal de mystère
des géographies crépusculaires
dans des mirages peuplés de chimères
j’ai une araignée au plafond
qui fait d’la dentelle avec mes questions
elle remplit mes trous de mémoire
quand la nuit est trop noire
elle me raconte des histoires
elle me brode des équations bizarres
aux antipodes du désespoir
des géométries de hasard
dans une horloge où il n’est jamais trop tard
j’ai une araignée au plafond
qui se faufile dans mes cogitations
et me refile des goûts d’évasion
et quand elle voyage
j’vous dis qu’ça déménage
elle me fignole des itinéraires
pour aventurière avec du caractère
du creux des volcans au cœur des déserts
sans passeport sans bousssole et sans repères
j’ai une araignée au plafond
qui met du tango dans mes inspirations
du rock’n’roll dans mes frissons
et quand elle se balance
elle me donne la cadence
elle est la folle du logis
mon assurance contre l’ennui
mon rire mon délire ma révolution
en équilibre sur de nouveaux horizons
j’ai une araignée au plafond
qui tisse le fil de mes déraisons
dans mon cerveau elle a fait sa maison
et parfois dans sa toile j’attrape des étoiles
j’ai une araignée au plafond
j’ai une araignée au plafond
j’ai une araignée au plafond..."
 

15 réflexions au sujet de “Sous l’arche de verdure”

    1. ah! la lessive Jill ! Une façon de faire place nette…
      C’est bien de l’abriter cette gentille araignée; je crois que c’est elle qui te souffle toutes tes belles idées de textes rigolos, farfelus et si beaux
      belle journée

    1. De temps en temps Colette, chacun l’héberge cette araignée. Je crois qu’elle ne s’installe vraiment que chez celui qui la nourrit de toutes ses douces folies.
      Bonne nuit et beaux rêves Colette

    1. Nos petites araignées font ce qu’elles peuvent pour nous guider vers le « joliment »
      Belle journée Jackie loin des vilenies des hommes

  1. Avec ou sans lessive
    l’araignée tisse sa toile
    dans ma p’tite tête
    elle fait des galipettes
    si elle me chatouille
    moi je gribouille
    si elle rouspète
    je lui fais sa fête
    la lessive s’en fiche
    au soleil elle sèche

    Regarde, le soleil lui a offert sa clarté
    pendant que l’araignée s’est carapatée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s