atelier d'écriture Mil et une

Face au miroir, la solitude peut-être palpitante.

sujet 43 chez Mil et une
Elle palpite la solitude
entre un "JE" qui existe
et un "JE" qui n'existe pas
simple reflet du réel
Palpiter c'est être sans être
et à ce JEU, le "JE" joue à qui perd gagne
Quelles sont les vibrations qui le font aller à toute allure entre existence et inexistence?
Contradiction?
Migraine vibratoire?
Réflexion.
Tout est vibration permettant d'être transporté derrière et devant le miroir.
Donc être passant entre ces deux mondes annihile toute solitude.
"JE" dans ce JEU court entre vivre et mourir
Briser la glace ne changera rien
La règle du jeu est immuable
rester devant ou derrière la table

10 réflexions au sujet de “Face au miroir, la solitude peut-être palpitante.”

  1. « Le joueur d’échecs »? non Josette je ne l’ai pas lu.

     » C’est la dernière œuvre de Stefan Zweig qui l’écrivit au Brésil pendant les derniers mois de sa vie, jusqu’à son suicide, le 22 février 19422. »

  2. Bon jour,
    Et au je du jeu le jeu peut se prendre pour je et se démultiplier comme autant de combinaisons jusqu’au moment du je de la diffraction …et peut-être échec et mat de la solitude devenue inutile et disparaît … 🙂
    En tout cas un texte qui laisse … réfléchir … 🙂
    Max-Louis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s