Nature poésie

Magnificence

Magnificence , munificence, la nature chaque jour me jette dans un ébahissement sans retenue et je tombe sur un tapis de pétales parme où vrombissent mille abeilles. Parme, parme, parme, apparaît le verbe pâmer. Oui je me pâme de bonheur avant que les activités quotidiennes viennent éteindre ce trouble si délicieux. (20 avril 9h)

Cliquez sur une photo et faites défiler les images.

9 réflexions au sujet de “Magnificence”

  1. Il est maintenant 9h45, après avoir essayé d’immortaliser et de partager avec vous cette beauté et cette grandeur dans la générosité je retourne vers la glycine pour comparer le parfum qui continue à chatouiller mes narines avec la vraie douce et entêtante odeur qui flotte sous cette liane immense.
    Comment partager un parfum?
    Comment envoyer vers vous ce subtil parfum, ce message sublime, (subliminal?) de ma glycine, cette composition olfactive que les mots ne peuvent pas raconter?

  2. Ces parfums ennivrants sont difficiles à partager….je les hume avec délice en fermant les yeux….saules en fleurs, glycine, lilas , ail de ours ….

        1. J’irai ce soir madame par la campagne, à la « cueillette » de la subtilité printanière du parfum des fleurs de saule …

          Merci Anda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s