page pour l'Herbier Poésie

Propofusion

Il y a bien du rouge du vert et du bleu nuit, des couleurs qui coulent et des couleurs qui crient des couleurs qui toussent poussent moussent mouchent et une petite touche de jaune comme une lumière au loin.
Quand arrive la nuit sur la pelouse bleu nuit de mon syndrome bronchitique tic tac tic tac le temps s’étire il est interdit d’interdire pourtant une pancarte indique : «interdit de s’allonger» et moi qui aimerais tant dormir! Vous me croyez seule sur ma pelouse bleu nuit? Oh non je ne suis pas seule il y a bien:
-une locomotive qui me suit
-un vieux tacot qui a du mal à démarrer
-des pas sur des herbes en automne ça sonne sec et cassant
-un caillou lancé contre un paravent métallique
-un avion tournant et son bruit assommant
-un oiseau siffleur qui prend la relève
-au loin une vache meugle sa solitude
-j’entends aussi le grand vent du Nord
-un bébé qui pleure
-un ressort qui s’étire
-des portes qui grincent
-un feu qui fait claquer ses langues de flamme
-arrive alors un peu de calme avec juste des bavardages tamisés au loin qui brouillent les pistes
-runes runes runes
-c’est alors qu’un plancher se met à craquer et fait fuir le sommeil
-la pancarte rigole
-pas besoin de dresser de procès verbal le verbiage je connais j’ai compris
-il ne me reste plus qu’à m’asseoir dos au mur et à me faire mon cinéma de plein-air plein poumon pleine nature peinturlure. 
 

Je regarde maintenant ce tableau, il est à jamais associé à mes maux.
S’il arrivait qu’un jour il ait la cotte 
En grimpant cette côte j’aurais la vraie valeur de mon souffle époumoné  et la température véritable de mon corps
Le bronchitique deviendrait alors artiste trébuchant et quand des cliquetis pas trébuchants du tout circuleraient, tu pourrais entendre la sonate d’une réponse à la valeur du tableau donc du peintre.
:-))
 
 

Ici, d’autres textes aux « Propofusions » magnifiques et aux personnages foisonnants sortant de nulle part pour un ailleurs onirique légendaire enraciné dans notre imaginaire.

Merci à ces brins de l’Herbier qui ont de si belle façon magnifié ma peinture.

Oui, vraiment merci.

12 réflexions au sujet de “Propofusion”

  1. Superbe, superbe vraiment. On voit tout, on voit les runes bien sûr ! Et puis une vache, un avion, un oiseau etc. Mais de quelle cotte veux-tu l’habiller (cotillon) ? C’est coton sur la côte… Moi je propose de la tripler : tri-cote.

  2. J’ai beaucoup aimé ton délirant tableau, en effet, la fièvre aidant on vu le haut en bas et le bas en haut…
    Je ne suis pas arrivée hier à le publier, je vais réessayer, c’est bien regrettable, désolée !
    Bisous

  3. une œuvre « chagalienne » dans la nuit bleue je vois tout ce que tu décris et plus encore…fi de la bronchite Jamadrou tu remonteras la côte qu’elle soit celle de tes montagnes ou finistérienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s